PRISON ETERNELLEMENT

PREVENTIVE

Installation de Guy Régis Jr

Avec l'artiste marionnettiste Paul Junior Casimir dit Lintho et Pauline Lecarpentier

Production Association 4 Chemins

En forte collaboration et avec le soutien du Bureau des Droits Humains en Haïti et en partenariat avec l''Institut Français en Haïti

"Libète. Egalite. Fratènite. 

O non de lalwa

Bonjour ou bonswa mon komisè (...)"

Un commissaire du gouvernement accumulait jour après jour, dans un vieux sac plastique, des centaines de lettres que des prisonniers et prisonnières lui adressaient. Il les a remis au Bureau des Droits Humains (BDHH) en 2017.

Appels à l'aide. Autant de lettres que de feuilles mortes.

Guy Régis Jr connaissait l'artiste sculpteur et marionnettiste Lintho depuis de nombreuses années. En 2016, celui-ci est emprisonné sans aucun jugement pour une sombre histoire de querelle de voisinage. Guy Régis Jr, avec d'autres, cherchent tous les moyens possibles pour faire libérer Lintho. Le BDHH viendra les appuyer dans leur démarche et permettra la libération de Paul Casimir Junior dit Lintho après 407 jours d'incarcération. 

Paul Junior Casimir est sorti le 23 mai 2017. Lors de sa venue au BDHH, Pauline Lecarpentier a esquissé son portrait, comme elle le fait pour chaque personne que le BDHH réussit à libérer.

A peine sorti de prison, Lintho se met à créer de nombreuses marionnettes. Autant de marionnettes que de prisonniers qu'il côtoyait au quotidien, et avec qui il avait partagé sa cellule. 

C'est à la suite de ces rencontres que Guy Régis Jr propose de créer l'exposition PRISON ETERNELLEMENT PREVENTIVE.

CALENDRIER

> Novembre 2017, Institut Français en Haïti, dans le cadre du programme En Amont organisé avec le Festival 4 Chemins

> "Des lettres mortes ou comment l'art peut faire revivre les mots", BDHH, 6 novembre 2017

> "Un regard sur le milieu carcéral en Haïti en prélude au 14e festival quatre chemins 2017", Festival 4 Chemins, 7 novembre 2017

© Hélène Lacroix / Guy Régis Jr
 

  • Facebook